05 avril 2017

France Tourisme N° 134 – Avril 2017

FT 134 couverture

Un Congrès riche de débats et d’interventions mais des doutes sérieux sur l’avenir de notre Tourisme…

Madame, Monsieur le Maire, Chèr(e)s Collègues,

Notre 87ème Congrès vient de s’achever. Il a réuni plus de 150 élus dans l’auditorium de l’Association des Maires de France, la « maison de tous les maires » comme l’a indiqué son Directeur Général, Rollon MOUCHEL-BLAISOT. C’était le maximum de personnes que nous pouvions recevoir ! Je vous remercie de votre présence aux côtés de notre Association, cela démontre votre engagement pour défendre les intérêts de nos territoires touristiques mais aussi des craintes légitimes quant à leur avenir. L’organisation territoriale de notre pays est en pleine recomposition, les dotations financières de l’Etat continuent de baisser année après année.

Je regrette que Bruno DELSOL, Directeur Général des Collectivités Locales, n’ait pas pu être des nôtres lors de ce Congrès. De nombreux élus sont inquiets et la parole de l’Etat est attendue. Philippe SUEUR, Maire d’Enghien-les-Bains, que je remercie d’avoir co-animé avec moi-même la matinée, a ouvert un débat riche et passionnant avec la salle sur ces questions de finances locales. Grâce à vos interventions, nous allons pouvoir rédiger un argumentaire précis que nous présenterons à Bruno DELSOL à l’occasion d’un entretien qui sera bientôt fixé.

Je remercie aussi Jean-Guy de GABRIAC qui par son dynamisme et son implication a permis d’insuffler à la salle un esprit de « zénitude » propice à évoquer toutes les problématiques liées au bien-être. L’avenir du tourisme se situe certainement dans ce sujet car dans un monde de plus en plus incertain, les touristes ressentiront toujours la nécessité d’être rassurés tout en créant du lien social avec ceux qui les entourent. Il en résulte que le tourisme a besoin de grands évènements fédérateurs (à l’échelle locale et nationale). C’est la raison pour laquelle j’ai demandé à nos élus de soutenir la candidature de la ville de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024. Celle-ci aura nécessairement des retombées positives sur la pratique sportive et les politiques conduites par les territoires touristiques en ce domaine.

Avec la fin de ce Congrès et les nouvelles échéances politiques qui se profilent, il serait tentant d’imaginer que notre Association voit ses activités réduites. Mais il n’en est rien ! En effet, nous sommes très mobilisés sur la vie de vos communes et notamment sur les réorganisations territoriales touristiques en cours. Nous sommes là pour vous apporter des conseils vous permettant de mettre en cohérence les nouvelles dispositions législatives de la loi NOTRe avec celles résultant de la loi Montagne. Nous travaillons, en outre, en lien très étroit avec la Direction Générale des Entreprises à des clarifications de la réglementation pour lever les incertitudes qui demeurent sur certains points de droit.

En ces temps d’élections, je souhaite formuler un vœu pour notre tourisme : retrouver un Ministre de plein-exercice dédié à ce secteur. Il me parait indispensable de disposer d’un interlocuteur unique s’investissant pleinement dans un domaine que l’on dit être essentiel pour l’économie de notre pays et que l’on laisse paradoxalement fonctionner seul sans stratégie solide et sans horizon défini. Non le tourisme ne doit pas être négligé, un signal fort doit être envoyé pour montrer que la destination France est synonyme d’excellence !

Marc FRANCINA
Député-Maire d’Evian-les-Bains
Président de l’ANETT