25 avril 2011

France Tourisme n°116 – Avril 2011

FT116

Le Japon, la Tunisie… et le Congrès 2011 de Pau

Il m’est impossible de commencer cet éditorial sans avoir une pensée émue pour le peuple japonais qui affronte avec sang-froid et dignité la catastrophe la plus grave de son histoire depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale.
Après avoir subi un violent séisme suivi d’un tsunami sans précédent dans le nord-est de l’archipel le vendredi 11 mars, l’Empire du Milieu doit maintenant affronter la menace nucléaire. Notre Gouvernement évoque une «catastrophe pire que celle de
Tchernobyl». Les conséquences humaines, sociales, environnementales et économiques seront à n’en pas douter très importantes tant au plan local qu’à l’échelle internationale. Pour ne parler que de la question du tourisme qui concerne l’Association que je préside, il faut avoir à l’esprit que le Japon a accueilli l’an dernier 8,6 millions de visiteurs internationaux, soit une hausse de 26,8% par rapport à 2009. Et ce sont plus de 150.000 Français qui ont visité le pays l’année dernière soit une augmentation de 7% par rapport à l’année 2009. Du fait de la catastrophe actuelle, le Japon a annulé sa participation au Salon mondial du Tourisme – MAP Le Monde à Paris (17-20 mars). A la place du stand de 90 m2 initialement prévu, une grande bâche a été déployée afin que les visiteurs inscrivent des messages de soutien. Celle-ci a été remise  à l’office du tourisme japonais à Paris qui s’est chargée de
l’envoyer dans le pays.
Dans les temps que nous vivons marqués par un contexte national et international très lourd, il est important de savoir anticiper les recompositions qui permettront de construire le monde (touristique) de demain.
Ayant participé à un petit-déjeuner organisé par notre Secrétaire Général, Philippe MOST, j’ai été très intéressé par les propos d’un des intervenants : Nassim DALI-BEY, Président d’AnimApp (une société spécialisée dans la création d’applications sur les téléphones mobiles). Celui-ci a indiqué que la Tunisie, suite à la Révolution du Jasmin, avait vu s’effondrer son tourisme et que pour enrayer la situation le pays allait miser plus de 70% de sa promotion sur les technologies digitales (mobile et web). Voilà un pays qui bien qu’au creux de la vague a décidé de rebondir pour retrouver ses touristes et en gagner de nouveaux.
L’anticipation, le sens du sérieux, la rigueur des analyses mais aussi la convivialité voilà la combinaison que je souhaite faire prévaloir lors de notre prochain Congrès des 9 et 10 juin 2011 à Pau.
De nombreux thèmes seront évoqués : certains incontournables (les finances locales ou la réforme des stations classées, des communes touristiques et des offices de tourisme), d’autres plus nouveaux (l’importance de la famille comme clientèle touristique) ou d’actualité ( le Maire face aux exigences de sécurité et le recours à la vidéoprotection ). Sans oublier le développement durable. A ce sujet je vous recommande vivement la lecture de la synthèse de l’étude du Cabinet de conseils Altamire auquel nous nous sommes associés pour déterminer les attentes des collectivités et des territoires en termes de projets dans le domaine du Tourisme Durable.
N’hésitez pas à télécharger cette étude sur notre site www.communes-touristiques.net.

Cher collègues, je vous invite donc à nous retrouver dans quelques semaines dans la belle ville de Pau, porte des Pyrénées, pour célébrer comme il se doit le grand rendez-vous annuel des communes touristiques !

Marc FRANCINA
Député-Maire d’Evian-les-Bains
Président de l’ANMSCCT