07 août 2015 Législation Office de tourisme

Rapport sur l’évaluation de la politique d’accueil touristique

Jeanine DUBIE, Députée des Hautes-Pyréenées, et Philippe LE RAY, Député du Morbihan, ont remis début juillet leur rapport sur l’évaluation de la politique d’accueil touristique.

Lancée par le Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques de l’Assemblée, cette évaluation a pour ambition de « définir les objectifs de la politique d’accueil des touristes en France, de mesurer l’efficacité des leviers publics utilisés et de proposer des mesures d’amélioration ».

Télécharger le Rapport

PROPOSITIONS DES RAPPORTEURS
Proposition n° 1 : établir un diagnostic partagé de nos faiblesses dans la politique d’accueil des touristes et un plan d’actions, dotées d’objectifs et d’indicateurs.
Proposition n° 2 : assurer la pérennité du modèle économique d’Atout France en lui affectant le produit d’un droit sur les visas touristiques.
Proposition n° 3 : accroître le rapprochement d’Atout France avec le réseau diplomatique :– accélérer le redéploiement du réseau dans les pays émergents et favoriser la co-localisation avec les services économiques des ambassades ; – amplifier la part des objectifs liés au tourisme dans la lettre de mission des ambassadeurs de France auprès des pays émergents.
Proposition n° 4 : renforcer le ciblage de la promotion des destinations : – accroître le caractère opérationnel des contrats de destination (généralisation des plans d’actions, identification d’une gouvernance bien définie, augmentation des moyens consacrés à cette action par l’État) ; – renoncer au lancement des contrats de structuration de pôles touristiques territoriaux (SPôTT).
Proposition n° 5 : réviser périodiquement la stratégie nationale de promotion et affiner la segmentation par cible marketing.
Proposition n° 6 : fluidifier les arrivées des vols internationaux à Roissy : – accroître la flexibilité des effectifs de la police aux frontières en fonction des besoins notamment aux heures de pointe (6 heures – 9 heures) ;
– publier les performances comparées des compagnies aériennes relatives aux temps d’attente pour la récupération des bagages.
Proposition n° 7 : améliorer la liaison entre Roissy, Orly et Paris : – mettre en vigueur la gestion dynamique des voies réservant une voie de circulation aux taxis, véhicules de transport avec chauffeur (VTC) et ransports en commun, ainsi que la tarification au forfait pour les courses de taxis entre Roissy, Orly et Paris ; – faire appliquer la réglementation imposant la possibilité de payer par carte bleue dans les taxis parisiens ; – mettre en service la liaison Charles de Gaulle Express en 2023.
Proposition n° 8 : mieux orienter les touristes : – adopter une signalétique simple et compréhensible sur l’ensemble du territoire en s’inspirant de celle adoptée par le trio ADP-SNCF-RATP ; – poursuivre le déploiement, au sein des stations et des gares, des écrans d’information en temps réel sur les interconnexions entre les différents moyens de transports en commun.
Proposition n° 9 : veiller à mieux faire connaître aux touristes étrangers les applications numériques destinées à aider les voyageurs à s’orienter.
Proposition n° 10 : améliorer l’accessibilité des régions aux touristes étrangers : – étudier l’ouverture de lignes internationales régulières dans les aéroports régionaux ; – favoriser les liaisons inter-métropoles.
Proposition n° 11 : consolider le plan de sécurisation des touristes à Paris : – communiquer régulièrement sur l’impact du plan avec des indicateurs stables comme l’évolution des vols à la tire et des vols avec violences ;
– réagir systématiquement lors de la mise en exergue d’un fait divers par les médias nationaux et internationaux.
Proposition n° 12 : alléger les sujétions administratives pesant sur les petits établissements hôteliers.
Proposition n° 13 : faire du numérique un outil de la stratégie commerciale des hôteliers : – favoriser la concurrence entre plateformes de réservation en ligne ; – inciter les hôteliers à moderniser leur politique commerciale pour fidéliser leur clientèle, en personnalisant leur offre.
Proposition n° 14 : créer un fonds d’investissement dédié à la rénovation des résidences de tourisme.
Proposition n° 15 : assurer l’application effective, sur l’ensemble du territoire, du recouvrement de la taxe de séjour par les plateformes numériques de réservation de logements touristiques loués par les particuliers.
Proposition n° 16 : assurer le développement harmonieux du camping-car sur notre territoire en instituant une règlementation applicable aux aires d’étape pour camping-car.
Proposition n° 17 : intensifier l’hébergement touristique en direction des jeunes en développant le modèle des auberges de jeunesse.
Proposition n° 18 : professionnaliser l’accueil des touristes : – adapter la formation continue aux besoins des professionnels du tourisme afin de combler les carences dans les compétences clés et privilégier les
modalités de formation souples et peu coûteuses (e-learning, fiches pratiques, massive open on line courses) ; – imposer la maîtrise de l’anglais de base comme condition d’accès à certaines professions, notamment les chauffeurs de taxi ou les agents des musées nationaux.
Proposition n° 19 : promouvoir la qualité de l’accueil touristique : – assurer la promotion régulière du plan Qualité tourisme par une mobilisation conjointe des partenaires institutionnels du dispositif (État, organisations professionnelles, comités régionaux et départementaux du tourisme et chambres de commerce) ; – augmenter la proportion des offices du tourisme labellisés.
Proposition n° 20 : encourager les associations de bénévoles accueillant les touristes par une exposition privilégiée sur les sites internet des offices de tourisme.
Proposition n° 21 : lancer une campagne nationale d’information ou un jeu télévisé sur le thème de l’accueil des touristes étrangers.
Proposition n° 22 : adapter les monuments et musées publics accueillant plus de 500 000 visiteurs par an aux attentes des touristes : – mettre systématiquement en place la billetterie électronique ;– étendre les horaires d’ouverture ; – supprimer le jour hebdomadaire de fermeture ;– mettre en place des médiateurs, par exemple des jeunes en mission de service civique ou en emploi d’avenir.
Proposition n° 23 : améliorer l’orientation des flux de touristes :– encourager les professionnels de l’accueil à se positionner au plus près des flux de touristes ;– utiliser les outils numériques pour mieux évaluer les flux et diversifier l’offre touristique.
Proposition n° 24 : reproduire la formule qui fait le succès de Fontainebleau auprès des visiteurs étrangers (études de clientèles, efforts de médiation et de prospection, schéma directeur d’investissement, évènementiel).
Proposition n° 25 : simplifier les modalités de consommation des touristes :– proposer des produits combinés simplifiant les démarches des touristes sur le modèle de la carte City Pass ;– ne pas abaisser à 10 000 euros le plafond des règlements en espèces autorisés aux non-résidents mais maintenir les procédures de vérification ;– maximiser l’avantage concurrentiel généré par la dématérialisation de la détaxe afin de favoriser des achats supplémentaires, en encourageant les commerçants à proposer eux-mêmes le remboursement de façon à éviter les files d’attente chez les opérateurs spécialisés, et en abaissant le seuil des achats donnant
droit à l’exonération de TVA.